LMACHAY : Grand Canyon

LMACHAY : Grand Canyon

Je suis LMACHAY, j’affronte les montagnes sinueuses de l’Himalaya, suis  les vagues déferlantes de l’atlantique  , dors dans les chaudes dunes du Sahara.  Plus de 700 000 Km à parcourir, des trésors infinis à découvrir, et surtout une recherche perpétuelle de l’âme intérieur. Une aventure partagée sur ce site sous forme de contes et de récits de voyages.

INTO THE WILD

Voici l’histoire de Christopher McCandless, jeune américain qui avait une vie pré-tracée : étudier à Harvard, avoir une famille, vivre comme tout le monde. Du jour au lendemain, il décide de tout quitter pour vivre reclus. Dans son périple, seul face à la nature, il commence par un tour en Arizona et plus précisément au Grand Canyon. Etant un grand fan de la nature et de ce personnage, Lmachay n’avait qu’une seule envie, marcher quelques jours sur les traces de ce grand aventurier !

lmachay-gc-1

BIG

Avant d’arriver dans ce lieu magique, un passage par la mythique route 66 est indispensable, on a l’impression d’être dans un western et que Clint Eastwood est juste au détour d’un cactus.

Arrivé à destination, et pour la première fois devant le spectacle qui s’offre à moi,  les mots manquent, mais si je devais en utiliser certains déjà existants je dirais : grand, immense, infini, Dieu, incroyablement beau.

Le Grand Canyon est un lieu où on a beau prendre des photos, on a beau en écrire un tas de livres, il est tout simplement impossible de décrire ce que l’on ressent lorsqu’on est sur place. Comble du décor, comme si l’immensité du paysage n’était pas suffisante, j’ai eu le droit à une tempête avec la genèse d’une tornade en cliffhanger.

lmachay-gc2

A l’attaque 

Il y a plusieurs moyens de visiter ce lieu :

– Prendre le bus : pour faire un tour mais sans vraiment apprécier la grandeur du plateau.

– Marcher : S’armer d’une tente, de quelques rations, et vivre l’aventure en pleine nature. Dans ce cas- là, il vous faut au minimum 2 jours (2 nuits pleines) pour bien en profiter. Bien évidemment, il faut faire très attention aux serpents et autres créatures féroces que vous croiserez sur votre chemin. Il y a plusieurs view points à voir, des grottes le fleuve du Colorado…

De jour comme de nuit 

Sunset, sunrise, matinée, après midi et nuit, il n’y a pas d’heures pour visiter le Grand Canyon si vous n’y faites qu’un passage. Chaque moment de la journée a une particularité, un charme, une lumière. Je vous conseille toutefois d’être accompagné par un guide local, ou une personne qui connaît bien les lieux si vous comptez y passer la nuit.

Encore plus beau que dans les films, les photos, les récits, le Grand Canyon fait rêver par sa grandeur, sa création, son histoire mais surtout l’impression qu’il donne face au petit être que nous sommes. On commence alors à espérer, à voir grand, à pleurer, à se repentir devant Mère Nature en se promettant de ne jamais oublier cette sensation.

lmachay-gc4

Lmachay vous conseille 

Quelques jours avant la mort de Christopher McCandles et après avoir vécu seul face à la nature pendant de longs mois, Alexander Supertramp avait écrit : « Happiness Only Real When Shared ». Partagez cette aventure avec quelqu’un, croyez moi le, ce n’est que plus émouvant.

Planifiez votre séjour et votre équipement bien à l’avance : location de voiture, bus, tente, sac de couchage, lampe, vêtements chauds…

N’allez pas à Eagle point, il s’agit d’une vue attrape touriste où vous paierez 100 $ pour marcher sur une vitre sans pouvoir prendre aucunes photos, ni vraiment apprécier la vue à cause des nombreuses personnes présentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*